À un cheveu de la liberté

Ça faisait des années que j’y pensais et des mois que j’en parlais. Après être passé des idées aux mots, je suis enfin passé des mots aux actes. Dimanche matin dernier, dans ma salle de bain, j’ai dit au revoir à la version de moi qui me regardait dans le miroir puis je me suis rasé la tête en prenant soin de me laisser un petit centimètre de cheveux.  Je me suis fait dire tellement souvent de ne pas faire ça. On me disait que j’étais belle avec mes cheveux et que j’allais tout gâcher. Pendant que l’on s’inquiétait de ma perte potentielle de charme, personne ne s’est demandé si j’étais bien comme ça. Mais, personne n’aurait pu savoir à quel point mes cheveux représentaient une contrainte pour moi.

Malgré ça, j’ai fait le choix de les garder à une longueur socialement plus acceptable pendant des années parce que j’avais peur de la réaction des autres si je faisais ce que j’avais vraiment envie de faire.  Plus jeune, j’ai investi une quantité folle d’énergie dans le fait de cacher mes différences parce que j’ai vécu durement le rejet qu’avait entrainé le fait de rester fidèle à moi-même. En réfléchissant à mon mode de fonctionnement par le biais de ce blogue, j’ai réalisé que j’avais trop à gagner en passant aux cheveux très courts pour ne pas me lancer. Dimanche matin dernier, ma motivation était enfin rendue plus grande que ma peur.

Ce qui m’a motivé à agir, c’est la dose de liberté supplémentaire que j’allais gagner. Pour arriver à être fonctionnelle, je dois suivre la même routine chaque matin sinon je me sens vite déstabilisé et je ne sais plus où donner de la tête. Quand ma routine est brisée, je perds mes repères et je ne sais plus par quelle action je dois poursuivre ma journée. C’est comme si je devais suivre le même parcours chaque matin pour me rendre du réveil jusqu’à mon départ de la maison. Avec les années, ma routine s’est alourdie jusqu’à se transformer en une prison confortable, mais contraignante. Avec l’augmentation des étapes à accomplir chaque matin est venue la diminution de ma capacité à m’adapter aux diverses situations que je risquais de rencontrer. En coupant mes cheveux, j’ai simultanément coupé un grand nombre d’étapes à ma routine quotidienne.  Avec ce changement, je trouve mes matins beaucoup plus simples à gérer.

En prime, je n’ai plus besoin de me rendre au coiffeur pour me faire raccourcir la crinière. Et ça, c’est toute une libération pour moi.  À cause de mes hypersensibilités sensorielles, je trouve que c’est une vraie torture de me faire couper les cheveux.  Pourtant, j’ai accepté longtemps de me plier à ce rituel parce que je ne pensais pas avoir le choix. Je suis bien heureuse de voir que je m’étais trompé.

Ce matin, en me regardant dans le miroir, je me suis trouvée belle parce que mon reflet me prouvait que j’avais enfin été capable de faire passer mes besoins et mes envies avant le reste. J’étais fière de moi parce que j’avais la preuve que je réapprends de plus en plus à être authentique. J’ai tenté de me conformer pendant des années pour me faire accepter. Maintenant, je réalise que même si la différence peut être lourde à porter, ce n’est rien comparé au poids d’une apparence de «normalité».

 

 

Une réflexion sur “À un cheveu de la liberté

  1. Wooow… En lissant ceci,j’ai un seul mot qui me vient à la bouche (((wooow 🙂 ))). Avec tout se que la société nous donnes a tous comme pression pour le fait de toujours surveiller nos actes pour plaire au autre,j’en doute pas une seconde qui ta fallu beaucoup de courrage en fessant cela ce jour-là. Honnêtement j’en doute pas que que tu as du être fier de toi en décidant de changer ta routine parce moi qui te connais depuis longtemps je suis fier de toi à un point que tu ne l’imagine pas. Je sais à quel point que tu tenais à tes beaux cheveux long et que tu en prenais soin. Cependant si je peux me le permettre, je te trouves encore plus belles les cheveux courts parce que en ayant cette coupe de cheveux sa nous permets à tous d’admirer ton beau visage qui vaut la peine d’être vu. Encore une fois bravo Marie,je suis très fier de toi:). Ps:tu es une femme merveilleuse et tu le seras toujours ((oublis le jamais stp)).

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s